suite à une demande de reclassement sur un pse quel sont mes droits.

0
0

Bonjour

J’ai un gros problème suite à un pse, je pense surtout qu’il y a des procédures et des délais non respectés dans celui-ci.

Bonjour

Je suis directrice du magasin de LA HALLE à LEVALLOIS PERRET du groupe Vivarté, j’ai 22 ans d’ancienneté et j’en suis à mon troisième PSE en 5 ans.

L’entreprise a demandé un son placement en  procédure de sauvegarde au mois d’avril qui s’est vite transformé en redressement judiciaire le 2 juin 2020

Tout à commencé pour nous , le 24 juin 2020 par une note interne, nous demandant de remplir un questionnaire via un site pour pouvoir calculer nos critères de point selon notre situation avant le 1er juillet, là pas de souci, et en même temps sur cette note , ils nous demandent de remplir un souhait de départ volontaire avant le 6 juillet toujours via un lien internet SANS CONNAITRE L’ACCORD DU PSE.

Nous avons eu connaissance d’un accord collectif majoritaire de sauvegarde comportant un PSE , posté par nos syndicats sur FACEBOOK , le 30 juin 2020  donc pas encore validé par la DIRECCTE et je dois avoir une décision rapide sans avoir si mon magasin sera repris ou pas, le stress total. Donc par prudence , j’ai préféré ne pas demander mon départ volontaire.

Des repreneurs ont présentés au juge des souhaits de reprise sur des magasins de la HALLE, qui ont étés validés en jugement rendu le 8 juillet 2020, BEAUMANOIR, CHAUSSEA, CHAUSS’34.

J’ai été informé que mon magasin n’était pas repris, et le 10 juillet en réunion téléphonique avec notre directeur de régional , ils nous informent que le mardi 14 juillet au soir , fermeture définitive des magasins non repris(gros choc) et il faudra être présent du 15 juillet au 21 juillet à magasin fermé pour accueillir des intérimaires pour vider le magasin dont les stocks ont étés rachetés pour 1 euro symbolique par BEAUMANOIR et CHAUSSEA.

Le 10 juillet le plan de sauvegarde est envoyé à la DIRECCTE pour être validé électroniquement le même jour!!!! mais dans sa validation, il stipule que la SAS HALLE met à disposition un délai d’un mois , le choix d’un départ volontaire après validation  et l’homologuation de celle-ci,

MAIS ON A PAS PEU CE DÉLAI DE REFLEXION, ILS NOUS ONT MIS LA PRESSION….

Le 11 juillet à 15 h 30 , nous recevons une note  en interne de la RH,  , nous demandant de postuler sur trois magasin repris par BEAUMANOIR et CHAUSSEA , dans notre zone INSEE, et que nous avions 3 choix possible et ce  jusqu’à lundi 13  h 00 pour faire notre choix via un lien internet. Mais mon problème , c’est que dans mon poste actuel , je travaillais tous les dimanches et dans les listes de magasins repris , je n’ai choisie qu’un magasin pour ces ouvertures le dimanche, mais les autres magasins ne sont pas concerné par les dimanches ou ils se trouvent à l’opposé d’où je réside donc j’aurai une grosse baisse de salaire sur ces autres magasins.

Et le pire de tout , c’est que la HALLE et l’Administration Judiciaire s’était engagé a nous envoyer un mail aux salariés vendredi 10 juillet , pour nous informer du nombres de points et de notre situation relative au départ volontaire. CHOSE NON FAITE

La CGT a communiqué sur son site FACEBOOK, des informations suites aux critères d’ordres ,je site:

“cette procédure n’a  pu être éffectuée pour des raisons ignorés à ce jour.”

En ce qui concerne les départs volontaire qui aurait du être connue le lundi 13 juillet, ne serapas rendue dans le délai , Alors comment vont-ils nous accepter ou pas , nos choix sans nos critères de points, et pourquoi 48h00 pour répondre.

PRESSION PRESSION STRESS STRESS On en peu plus.

C’EST UN PSE,  QUI NE RESPECTE EN AUCUN CAS LES DROITS DU SALARIE , IL VEULENT SE DÉBARRASSER AU PLUS VITE , DE RECLASSER AU PLUS VITE ,SANS VOIR LES CONSÉQUENCE QUE NOUS SALARIES ON EST ENTRAIN DE VIVRE.

Dîtes  moi si on peut attaquer c’est non respect de la procédure, c’est impossible de ne pas réagir, c’est impossible de les laisser nous piétiner comme cela.

 

 

 

0
0
Répondre

pour répondre.