Victime de phishing

26 novembre 2020

Le terme phishing, hameçonnage en français, est un terme anglais qui consiste à soutirer vos informations personnelles pour en faire un usage frauduleux. Avec l’utilisation massive d’internet, les cas de phishing se sont multipliés au cours des dernières années. Comment démasquer les techniques frauduleuses ?  

Quelles sont les techniques des cyber-escrocs ?

Les cyber-escrocs utilisent de nombreuses techniques pour récupérer des informations, on retrouve notamment :

  • faux courriers émanant de banque, assurances, téléphonie…
  • d’un faux SMS ou d’un appel téléphonique
  • -d’un mail frauduleux, généralement le mail reprend les logos, la police d’écriture d’un opérateur/organisme.
    Avant de donner vos informations personnelles, il faut vérifier l’adresse de l’expéditeur.

En cas de doute, il est tout de même conseillé d’appeler l’organisme en question afin de s’assurer qu’il est bien l’expéditeur du courrier, mail ou sms.

Que faire en cas de phishing ?

  • Vous pouvez dans un premier temps vous rendre sur ce site https://www.cybermalveillance.gouv.fr/. Cette plateforme en ligne a été crée pour les utilisateurs victimes de phishing. Elle va vous permettre de réagir face à la situation et comprendre ce qui est arrivé.
  • Il faut faire opposition immédiatement auprès de votre banque.
  1. Si vous estimez faire l’objet d’une escroquerie, il faut impérativement prévenir votre établissement financier afin de faire opposition à votre carte bleue.
  2. Si des prélèvements sont déjà passés, vous devez faire une demande de remboursement à votre banque. La banque n’a pas l’obligation formelle de vous rembourser. En effet, si le client a commis une négligence grave, il doit supporter « toutes les pertes occasionnées par les opérations de paiement non autorisées ».

La négligence grave est assimilée au fait de donner volontairement ses données bancaires car l’utilisation manque à son obligation de prendre toute mesure raisonnable pour préserver la sécurité de ses dispositifs de sécurité personnalisés.

  • Il faut déposer plainte au commissariat de police. Il est possible que vos données soient utilisées pour :
  1. usurpation d’identité
  2. escroquerie
  3. contrefaçon des marques utilisées lors du phishing
  • Vous devez également changer vos mots de passe si vous êtes victime d’une usurpation d’identité.
  • Vous pouvez également signaler une adresse de site frauduleux qui récoltent vos données pour l’utilisation du phishing (Phishing-initiative.fr).

Conseil : Vérifier la fiabilité du site internet avant de donner vos informations personnelles.

Rédaction : A. SALVAN