Ségur de la santé : le point sur les revalorisations salariales

26 novembre 2020

Le “Ségur de la santé”, ouvert le lundi 25 mai 2020, a donné lieu à des accords en juillet 2020 sur la santé, les carrières, métiers et rémunérations du personnel soignant, en réponse l’engagement de ce dernier pendant la crise de la Covid-19. Ces accords ont vocation à améliorer la rémunération du personnel soignant.

Le terme “Ségur” vient de l’adresse du ministère de la Santé qui se trouve en partie sur l’avenue de Ségur à Paris, tout comme le terme Grenelle donnait son nom aux accords issus de mai-68, en raison de la rue Grenelle où se trouvait le Ministère des affaires de sécurité sociale. Ces termes donnent une dimension politique aux accords.

Quels sont les professionnels visés par les accords Ségur ?

Les accords Ségur visent les personnels et médecins de la fonction publique hospitalière et des établissements de santé et EHPAD publics.

Quel est le montant de la revalorisation prévue ?

Pour le personnel hospitalier, les accords prévoient une revalorisation de 183€ nets mensuels en deux phases :

  • un complément de traitement indiciaire (CTI) de 93€ au 1er septembre 2020,
  • Puis de 90€, initialement prévu au 1er mars 2021. Toutefois, la seconde tranche du CTI de 90€ net mensuels sera anticipée et versée dès le 1er décembre 2020.

Cette revalorisation concerne les professionnels non médicaux au sein des établissements de santé et EHPAD, publics et privés non lucratifs, avec un supplément de 160€ nets par mois pour le secteur privé lucratif.

Les personnels au contact des patients, à savoir les aides-soignants, le corps infirmiers, ainsi que les filières rééducation et médicotechnique, percevront une rémunération supplémentaire de 35€ par mois en moyenne grâce à la revalorisation de leurs grilles de rémunération.

Pour les médecins hospitaliers, les accords prévoient une revalorisation de l’indemnité d’engagement exclusif de service public (IESPE) à hauteur de 1010€ bruts mensuels, en deux phases également :

une première étape de revalorisation de 493€ à 700€ bruts mensuels au 1er septembre 2020,

puis une seconde étape de 700 à 1010€ bruts mensuels, initialement prévus au 1er mars 2021. La seconde étape portant l’IESPE à 1010€ bruts mensuels entrera également en vigueur dès le 1er décembre 2020.

Qu’en est-il des étudiants ?

Le Ségur a également tenu compte des étudiants en prévoyant les revalorisations suivantes :

  • Pour les internes : revalorisation des émoluments de base de +5% à +10%, et revalorisation de +25% des gardes ;
  • Pour les étudiants des filières médicales : revalorisation des émoluments de base (+130€ en 4e année, +69€ en 5e année, +109€ en 6e année), et création d’une indemnité forfaitaire d’hébergement de 150€ pour les stages en zone sous-dense ;
  • Pour les étudiants paramédicaux : harmonisation et revalorisation de 20% des indemnités de stage des infirmiers, masseurs-kinésithérapeutes, manipulateurs d’électroradiologie médicale et ergothérapeutes.

Rédaction : E. MARANT