Location de vacances : Comment agir contre les arnaques ?

7 juillet 2021

Chaque année, à l’approche des vacances, les Français réservent leurs locations. Après les campings et clubs de vacances, ce sont les locations auprès de particuliers qui sont prisées. Les plateformes telles que Airbnb, Homelidays, Abritel et Leboncoin en ont fait un business. Chacune de ces plateformes ont leurs avantages et inconvénients. Malheureusement, certains vacanciers font l’objet d’arnaques. Alors, comment agir contre celles-ci ? 

Quelles sont les arnaques les plus fréquentes ?

Il est de plus en plus récurrent que les vacanciers fassent l’objet d’arnaques à la location. Une personne malveillante se fait passer pour le propriétaire d’un appartement ou d’une maison et propose souvent une offre alléchante : prix faible, options piscines voire jacuzzi. Lors de la réservation, ils vous demandent la communication de certains documents et surtout une somme d’argent. Une fois ces éléments transmis, ils ne répondent plus à vos sollicitations. Cela est d’autant plus fréquent dans les grandes villes. 

Également, il peut arriver que la prestation ne corresponde finalement pas à l’offre. Vous pouvez faire face à cette situation dans le cadre d’une location auprès d’un particulier mais également lorsque vous louez des chambres d’hôtels. Ce type d’arnaques se rencontrent d’ailleurs essentiellement dans le cadre de réservation de chambre d’hôtel.  

Comment repérer ces arnaques ? 

Méfiez-vous des offres trop alléchantes. Cela peut passer par des prix défiants toute concurrence avec un emplacement parfait et/ou encore des photos particulièrement vendeuses. Il est fréquent que le propriétaire argue que le bas prix est lié au fait qu’il préfère que le logement soit occupé.  

De même, si l’annonce ne fait l’objet d’aucun avis ou très peu, il est vivement recommandé de ne pas réserver au sein de ce logement. Vous pouvez également vérifier qu’aucune arnaque n’a été signalée. 

Comment éviter ces arnaques ? 

En premier lieu, il ne faut jamais envoyer de somme d’argent avant d’avoir signé un contrat de location (dans le cadre d’une location sur le site Le bon coin) ou avoir vérifié les conditions générales de locations. 

De même, ne transmettez jamais l’argent par des moyens de paiement inhabituels tels que mandat cash, Western Union, Money gram ou toute autre plateforme de ce type. Vous n’avez pas à régler le loyer sur un compte bancaire à l’étranger non plus.  

Certaines plateformes vérifient les profils des propriétaires avant d’accepter la mise en ligne d’annonces. Il est vivement recommandé de procéder à vos réservations sur ces sites.  

Vous pouvez également demander une prise de contact téléphonique avec le propriétaire avant tout paiement. Vous pourrez ainsi vérifier si le numéro de téléphone donné est valide.  

En dehors des plateformes spécialement dédiées aux locations de courtes durées telle que Airbnb, vous n’avez pas à régler plus de 30% d’acompte de la somme totale due. 

Pour finir, vous devez demander un état des lieux précis et écrit à l’entrée et à la sortie afin d’éviter des frais abusifs à la sortie de l’appartement. 

Que faire, si malgré ces recommandations, vous avez été victime d’une arnaque ?  

En premier lieu, il est nécessaire de déposer plainte auprès d’un commissariat ou d’une gendarmerie. Vous pouvez également communiquer votre plainte directement au Procureur de la République. Vous devez joindre à cette plainte tous les éléments de preuves de l’arnaque : les échanges de message, le virement, capture d’écran de l’annonce.  

Par la suite, il est vivement conseillé de le déclarer à la banque et de vérifier si votre assurance de carte bancaire prend en charge ce type d’arnaque. Vous pourrez peut-être bénéficier d’un remboursement partiel. 

Il est évidemment opportun de signaler ce comportement sur la plateforme de location afin que les administrateurs l’évincent du site internet.  

Pour finir, si l’offre ne correspond pas à la réalité, à votre arrivée, vous pouvez demander une réduction du prix de la location.  

Rédaction : P. BRANDY