Le burn-out est-il reconnu comme maladie professionnelle ?

8 janvier 2021

Le burn out est un état d’épuisement physique, émotionnel et mental lié à une dégradation du rapport d’une personne à son travail.

Quels sont les symptômes ?

Cette maladie se traduit par plusieurs symptômes :

  • épuisement émotionnel, physique et psychique (fatigue chronique, avoir le sentiment d’être vidé de ses ressources)
  • développement d’une attitude cynique dans le cadre du travail. Votre attitude devient négative et détachée du travail et des collègues.
  • une dévalorisation de soi, perte de l’accomplissement personnel, sentiment d’être inefficace.

Maladie professionnelle ?

Le burn-out n’est pas considéré comme une maladie professionnelle puisqu’il n’est pas désigné dans le tableau des maladies professionnelles. L’Organisation mondiale de la santé considère ce syndrome d’épuisement comme un phénomène lié au travail.

Pour que la maladie soit prouvée, il faut :

  • qu’elle ait un lien directe et essentiel avec le travail
  • elle doit entraine une incapacité permanente de travail de plus de 25%

Que faire ?

Pour faire reconnaitre le burn-out comme une maladie professionnelle, vous devez monter un dossier auprès de la CPAM. Vous devez, dans un premier temps, vous rendre chez votre médecin traitant afin qu’il évalue votre état de santé. Il peut vous prescrire un arrêt de travail s’il l’estime nécessaire et également, il peut dresser un certificat précisant la nature de votre maladie. Ces documents vont servir à constituer votre dossier. De plus, vous devez adresser à votre caisse une déclaration de maladie professionnelle (cerf n°60-3950).

La CPAM évaluera ensuite votre taux d’incapacité de travail. Si celui-ci est supérieur à 25%, elle transmettra votre demande de reconnaissance de maladie professionnelle au Comité régional de reconnaissance des maladies professionnelles.

Conséquences de la reconnaissance de cette maladie

Si la maladie est reconnue, vous pouvez prétendre à l’octroi d’indemnités journalières et d’une rente cas d’incapacité permanente.

Responsabilité de l’employeur face au burn out professionnel

L’employeur est dans l’obligation de prendre des mesures assurant la sécurité et la santé physique et mentale de ses salariés.

Le salarié peut saisir les prud’hommes afin d’obtenir la résiliation de son contrat de travail. Pour cela, vous devez faire valoir le manquement de la part de son employeur à son obligation de santé et de sécurité.

Le salarié pourra prétendre au versement :

  • d’indemnités de licenciement ;
  • d’indemnités de préavis ;
  • d’indemnités de congés payés ;
  • de dommages et intérêts selon le préjudice subi.

Rédaction : A. SALVAN