Violence d'un fils de 16 ans, soutenu par son père, et renonciation au droit de visite du parent victime

Répondus
1
1

Bonjour,

Je suis séparée d’un mari violent et manipulateur depuis 2015.

Mon fils de 16 ans me vole régulièrement (entre autres grosses bêtises régulières). Lors de la découverte d’un nouveau vol, je l’ai grondé et l’ai privé de sorties et d’argent de poche. Il m’a alors insultée et frappée et a également tabassé sa soeur de 19 ans qui avait tenté de s’interposer. Nous avons été obligés d’appeler la gendarmerie et le SAMU pour qu’ils l’emmènent parce qu’il n’était plus maîtrisable. Nous n’avons pas porté plainte pour éviter qu’il n’ait un casier judiciaire.

Il ne s’est jamais excusé et son père ne l’a jamais grondé pour ce qu’il avait fait. Son père va même à l’encontre des sanctions que j’ai données en le laissant sortir, en l’incitant à aller voir des copains et en lui donnant de l’argent, voire de l’alcool pour les soirées avec ses copains. Il lui laisse ainsi passer le message qu’il peut continuer à user de violences et d’insultes, puisque cela est suivi de récompenses. Mon ex mari refuse toute communication avec moi et continue de nier mon autorité parentale en gérant lui-même à sa manière.

Je suis censée emmener mon fils en vacances dans un mois. Mais dans l’état d’esprit où il est, et, soutenu indirectement par son père, j’estime qu’il représente un danger. Il continue d’ailleurs de m’insulter via SMS, me disant qu’il ne me considère pas comme sa mère, qu’il n’a donc pas à me respecter et il est d’une vulgarité inimaginable. Et son père n’intervient pas, voire le défend. Il veut quand même partir avec moi en vacances, car je suis censée emmener l’un de ses copains. J’ai dit au père que je ne pouvais pas emmener mon fils ni son copain dans ces circonstances. Mais son père me dit que je n’ai pas le choix, au grand plaisir de mon fils qui se dit, que même là, il ne sera pas sanctionné.

La question est la suivante : mon fils étant mineur, ai-je le droit de renoncer à mon droit de visite, de ne pas l’emmener en vacances avec moi et de laisser son père se débrouiller avec lui ? Cela n’arrange bien sûr pas son père car cela changerait ses plans mais il arrive un moment où on peut plus accepter de se laisser piétiner sans réagir.

Merci de votre aide.

La meilleure réponse
0
0

Bonjour,

Les parents peuvent se voir retirer l’autorité parentale en cas de danger ou désintérêt envers l’enfant ou en cas de condamnation pour crime ou délit des parents ou de l’enfant. Le retrait peut être total ou partiel.

A mon avis, si vous porté plainte contre votre enfant, vous pouvez donc demander le retrait de votre garde..

Tenez nous au courant et bon courage à vous !

Répondre

pour répondre.