Litige avec la caisse d'épargne

0
0
Madame, Monsieur,
Je me permets de vous contacter concernant un litige qui m’oppose à mon établissement bancaire, la caisse d’épargne.
En effet, le 2 avril dernier 2018, j’ai été victime d’une escroquerie par phishing sur ma boîte mail pour une somme de 969 euros. Il s’agissaitt d’un mail à l’entête de la Fnac pour la commande d’un téléphone mobile Iphone 8 plus. J’en ai informé immédiatement ma banque qui m’a affirmé que je serai indemnisée dans les 15 jours.
Le 27 avril 2018, je reçois un courrier du service fraude de la caisse d’épargne m’informant que ma demande ne sera pas prise en charge aux motifs que cette opération a été réalisée sur un site équipé de la norme 3Dsecur à authentification renforcée avec envoi d’un code personnalisé et unique par sms sur mon téléphone portable pour confirmation et validation du paiement.
Excédée par cette situation, le 28 avril 2018, je me rends à mon agence bancaire pour tenter de rencontrer un responsable afin de lui exprimer mon mécontentement, mais personne n’est disponible pour me recevoir.
Le 4 mai 2018, je reçois un courrier de la caisse d’épargne m’informant de la clôture immédiate de tous mes comptes bancaires.
Le 17 mai 2018, j’adresse un courrier à l’association française des usagers des banques de Lyon mais je n’ai reçu aucune réponse à ce jour.
Le 7 juin 2018, j’adresse un courrier au médiateur régional de la caisse d’épargne de Lyon mais je n’ai pas reçu de réponse non plus.
Le 29 octobre 2018, j’adresse un courrier au médiateur de la banque de France de Paris. Je reçois une réponse à ce courrier le 12 février 2019 m’informant que la caisse d’épargne Rhône-Alpes refuse de faire droit à ma demande.
Le 18 mars 2019, je saisis le Tribunal d’Instance de Lyon et suis convoquée à comparaître à une première audience le 17 octobre 2019. La caisse d’épargne ne se présente pas à cette audience. Mon dossier est alors rappelé à une nouvelle audience le 17 janvier 2020 et je saisis donc un huissier pour citation d’avoir à comparaître ce jour-là.
Le 17 janvier 2020, la caisse d’épargne est représentée par son avocat mais mon dossier est une fois de plus reporté au 13 mars 2020 pour cause de grève des avocats.
Le 10 mars 2020, je reçois les conclusions de l’avocat de la caisse d’épargne m’indiquant que ma demande a été déboutée et me condamnant à régler la somme de 600 euros au titre de l’article 700 du code de procédure civile outre les dépens.
Le 13 mars 2020, l’affaire est mise en délibéré au 7 mai 2020 prorogé au 11 juin 2020.
J’ai reçu le jugement du Tribunal judiciaire de Lyon le 20 juin 2020 me déboutant de ma demande et me condamnant aux dépens.
Cette issue ne me satisfaisant pas du tout, je sollicite votre assistance pour savoir quels sont mes recours. Puis-je faire appel ? Puis-je demander une révision de la décision de justice ?
Je me tiens à votre disposition vous communiquer toutes les pièces de ce dossier.
Avec mes remerciements.
Cordialement.
Valentine
 
0
0

Bonjour,

Le client peut contacter le service client par téléphone au 09 69 36 27 38. Cet appel est non surtaxé et le coût dépend de l’opérateur choisi. Ce numéro est valable sur le territoire tout entier. Il est dédié à la gestion de litiges afférents à la Caisse d’Épargne.25 mai 2020

Bien expliqué ici https://www.comparateurbanque.com/caisse-depargne/caisse-depargne-comment-resoudre-un-litige/

0
0

Bonjour, je ne comprends rien à votre réponse. Merci

0
0

Bonjour, comme je l’ai indiqué dans mon message, la caisse d’épargne ne veut plus répondre ni à mes appels, ni à mes messages, ni à mes courriers, ni même par l’intermédiaire d’un médiateur.

Répondre

pour répondre.